Dans la pratique du laboratoire photo noir et blanc et aussi couleur, le développement du film est la première étape dans le processus qui permettra d’obtenir de beaux agrandissement. C’est un moment important, car d’un développement soigné dépendront les résultats obtenus sous l’agrandisseur. Nous traiterons, dans cet article, la méthode de développement, commune aux deux types de films, noir et blancs et couleurs. Les développements spécifiques du noir & blanc et de la couleur seront abordés dans des chapitres dédiés.

Le matériel nécessaire:

  • Une cuve de développement et sa spire
  • Un décapsuleur
  • Une paire de ciseaux
  • Un thermomètre
  • Des éprouvettes graduées  d’environ 300cc  à 1 litre selon la taille de la cuve et le nombre de films traités en simultané
  • Un chronomètre
  • La chimie
  • de l’eau déminéralisée

La cuve  de développement

Dévlopper ses films cuve paterson cuve jobo La cuve de développement a la particularité de permettre l’introduction et la vidange des produits de traitement, sans ouvrir la cuve.
Seule l’introduction du film se fait dans le noir, et nous verrons comment.
La cuve se compose d’un corps cylindrique , sur lequel se visse ou se clipse un couvercle-entonnoir, un joint assurant l’étanchéité.

Ce système permet le remplissage et la vidange de la cuve sans avoir à l’ouvrir.   La cuve est remplie par le centre du couvercle.

Le liquide s’écoule dans l’axe, et pénètre dans la cuve par son fond. Quand on retourne la cuve, le liquide n’évacue par les bords, le couvercle étant creux.
spire cuve de développementLa spire est emboitée sur un axe creux et maintenue par une pince. Elle est composée de deux moitiés indépendantes qui, en s’emboitant  la règle aux différents formats de films.  Elles sont munies de fentes d’introductions et de petites billes pour les cuves Paterson. Quelque soit la marque, le fonctionnement est semblable.   Le film est introduit par la fente, puis la progression est assurée par le pivotement d’un quart de tour d’un côté par rapport à l’autre

Charger le film sur la spire

C’est la partie la plus délicate, qui fait toujours un peu peur. Mais, avec un minimum d’entrainement, on surmonte très vite l’épreuve.
Tout d’abord, il faut prendre son temps. Durant tout le développement, faire la course équivaut tôt ou tard, à provoquer une catastrophe irréparable pour le film.
Tout d’abord, s’installer dans une pièce où l’obscurité est complête .
S’installer dans des wc ayant l’interrupteur à l’extérieur n’est pas une idée judicieuse…
Installez vous confortablement sur une chaise devant une table. Placez sur celle-ci, la cuve et son couvercle, une paire de ciseaux, votre spire et votre pellicule.

spire cuve de développementAvant de commencer, vérifiez que la spire est correctement montée, à la bonne taille et que les deux fentes d’introduction soient bien alignées. La spire doit être sèche.
Selon que vous serez droitier ou gaucher, vous tiendrez le film dans votre main dominante et la spire de l’autre.

Pour ne pas avoir à chercher dans le noir, le sens d’introduction du film, un truc! Si vous êtes droitier, l’ouverture de votre spire tenue dans la main gauche sera dirigée vers la droite et vice versa pour un gaucher: placez la spire sur son axe,de façon à ce que la base de l’axe soit dirigée vers vous quand la spire est dirigée du bon côté.

Repérez bien la place de tous vos accessoires, et éteignez la lumière. Avant de commencer attendez quelques minutes dans l’obscurité. Vos yeux, en s’habituant à l’obscurité, détecteront toute fuite de lumière. A ce sujet, débranchez tout appareil électrique muni d’une diode lumineuse, qui voilerait le film.

Ouvrir cartouche film 35mm Pour un film de 35mm, ouvrez votre cartouche, soit avec un décapsuleur, et sortez la bobine.

Coupez l’amorce et biseautez le bout de la pellicule.

Ne déroulez pas complètement la pellicule.

Laissez la accrochée à la cartouche, qui en la lestant, la maintiendra tendue.

 

Pour un film de 120, décollez la bande protectrice en papier et déroulez la.

Décollez le  de son support, coupez les restes d’adhésif et biseautez le de la même manière.

 

 

 

enfiler film sur spire paterson ou joboPrenez ensuite la spire de la main gauche, ouverture dirigée vers votre main droite, et les fentes d’introduction bien alignées . Dans la main droite, tenez le bout du film délicatement entre pouce et index.
Pressez la trés légèrement pour la bomber.

Présentez votre film et introduisez le délicatement dans les fentes. S’il résiste, ne forcez pas, retirez le et recommencez . Les tous premiers centimètres sont vierges de toutes photos. N’hésitez pas à tirer doucement le film, vers l’intérieur de la spire si nécessaire .
L’important est, durant tout le chargement du film, de ne pas le vriller, ni le plier. Pousser votre film jusqu’à ce que vous sentiez une résistance. Normalement le bout aura à ce moment-là passé les billes (sur une cuve Paterson).

spire jobo ou patersonPlacez la spire, fentes d’introduction et film face à vous (base de l’axe vers votre gauche).
Tenez dans la main gauche, la moitié gauche de la spire. Avec pouce droit, appuyez lègèremment sur le bord du film, et faites pivoter la moitié droite de la spire, un quart de tour vers l’avant. Le film va avancer de quelques centimètres dans la spirale.
Relachez la pression du pouce droit, coincez le film avec le pouce gauche et ramenez la moitié droite en position originelle, puis posez votre pouce droit sur le film et on recommence le processus jusqu’à ce que le film entier soit dans la spire.

 

N'oubliez pas de dérouler régulièrement le film hors de la cartouche. A la fin, coupez le au ras de la cartouche et embobinez le reste. Placez la spire dans la cuve, fermez le couvercle et allumez la lumière. Félicitations, vous avez chargé votre première spire! N’oubliez pas de dérouler régulièrement le film hors de la bobine. A la fin, coupez le au ras  et embobinez le reste. Placez la spire dans la cuve, fermez le couvercle et allumez la lumière.

Félicitations, vous avez chargé votre première spire!

 

 

 

 

Le développement

développement filmLa deuxième étape, le développement du film réclame une grande attention et beaucoup d’application. D’elle, vont dépendre vos résultats futurs sous l’agrandisseur et une conservation longue de vos précieux négatifs.
Là encore, la vitesse et précipitation sont à bannir. Si vous n’avez pas devant vous une heure tranquille, remettez à plus tard le traitement de votre film. Bien au noir dans sa cuve, il peut attendre.
Tout doit être prêt. Vous devez connaitre les durées exactes de développement pour votre film. Vos produits seront à température d’usage, dans un bain-marie, si nécessaire.
Calcaire et particules se retrouveront automatiquement sur vos négatifs et  marqueront vos photos de points blancs. Pour éviter cela, diluez vos produits en poudre la veille et laissez les reposer 24 heures afin que les cristaux non dilués tombent au fond. De même, utilisez de l’eau déminéralisée pour préparer vos produits.

Développer film

Quand vous êtes prêt, versez le révélateur dans la cuve. Placez le bouchon et Déclenchez le chronomètre.

 

 

 

 

 

 

Agitztion cuve de développement phot

Commencez immédiatement une première série de retournement de la cuve.  Tout au long du développement, respectez scrupuleusement l’agitation préconisée par le fabricant du révélateur, afin d’assurer un renouvellement régulier du révélateur en contact avec la surface du film.

 

 

 

 

cuve paterson jobo

rinçage film

 

 

 

 

 

 

Vous procèderez de même pour tous les bains, jusqu’au fixateur. Nous vous rappelons l’importance de la température.
Du révélateur jusqu’au rinçage du film, il faut maintenir une température uniforme. La gélatine n’aime guère les variations! Le film doit être abondamment lavé à une température proche de celle du traitement. Trempez une dernière fois la spire dans de l’eau déminéralisée, additionnée éventuellement de quelques gouttes d’agent mouillant. Suspendez la pellicule dans un endroit le moins poussiéreux possible.
Attention! il est souvent conseillé dans les livres, d’essorer le film avec une pince ou entre deux doigts! c’est une pratique à proscrire absolument! Le risque de rayer le film est très important! Si vous avez soigneusement rincé votre film à l’eau déminéralisée il ne restera pas de trace!

pochette pour négatifsDécrochez là dès qu’elle est sèche, coupez la par bandes et placez immédiatement les bandes dans une feuille de papier crystal.
Votre film est maintenant développé, rendez-vous au labo!

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu