Sous ce titre mystérieux se cache un joli instrument de travail que m’a fait découvrir Louis Andreu (tireur à Bordeaux)

Il s’agit de faire des essais de toute nature, en particulier pour le contraste (N&B) ou le filtrage des couleurs (en couleur, oui). Il s’agit d’un système de caches qui permet en soulevant des parties amovibles de n’exposer qu’une seule partie à la fois.

Photo de la chose pour mieux comprendre  :

margeurr pour bandes d'essai

Et on ouvre les parties numérotées chacune leur tour. Par exemple, la 1 est exposée avec un filtrage M0, la 2 à M10, la 3 à M20, la 4 à M30.

Voilà, au niveau construction, il suffit d’avoir deux plaques de carton un peu rigides et de découper le nombre de case que l’on souhaite à la taille qu’on souhaite (notamment déterminé par la taille du papier le plus utilisé et de la plus petite taille admise par le tank si développement en cuve/tank). On peut mettre des gros scotchs noirs pour assurer le pivot des plaques amovibles, pour ma part j’ai juste plié le carton de telle sorte que sa position normale soit plate tout en ayant la souplesse nécessaire pour pouvoir être pivoté.

C’est très pratique pour les papiers un peu ou beaucoup chers qu’on gaspille ainsi beaucoup moins !

flashflood

Ici cette feuille de Cibachrome (tirage diapositive) a été exposée avec quatre filtrages magenta différents : M10, 20, 30, 40 (ce n’était pas avec le carton montré sur l’image mais un autre, de 8,5 sur 12cm), autres filtres à 0. L’exposition correcte avait été trouvée avant par un essai similaire (toujours trouver la bonne exposition AVANT de chercher le bon filtrage). On a conservé le filtrage M20, puis on a joué de la même façon sur le cyan pour supprimer la dominante rouge résiduelle. (tirage final M20 C20 Y0)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.