Lire la lumière

Dans la première partie de cet article, “Mesurer la lumière (1° partie) ” nous avons vu que nous disposons d’un outil essentiel pour mesurer cette lumière, le posemètre.

Intégré au boitier ou indépendant, il a la particularité d’interpréter toute surface comme réfléchissant 18% de la lumière qu’elle reçoit et d’en donner le couple vitesse diaphragme par rapport à la sensibilité, autrement dit l’exposition.

Mais comment allons nous obtenir une exposition correcte avec un instrument qui ne donne une exposition correcte que  si le sujet reflète la lumière qui l’éclaire à 18%?

Le gris neutre 18%

Le fameux gris 18% est  indépendant de toute couleur.  Que la surface mesurée soit rouge, verte, jaune, le posemètre interprète la quantité de lumière réfléchie comme  correspondante à un gris neutre de 18%. Le posemètre ne voit pas les couleurs.

Si vous effectuez une mesure du ciel, cette mesure correspondra à un ciel gris à 18%,  et c’est la même chose pour l’eau, les arbres, la neige…

Mesurer la lumière

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu