Le compte-pose

Accessoire indispensable à l'agrandisseur

Exposer un négatif sur papier demande de la précision. Espérer le faire montre en main est utopique et irréaliste!   Heureusement, un accessoire a été inventé pour vous soulager: le compte-pose! S’il est un outil dont ne peut se passer, avec l’agrandisseur, c’est bien lui!

compte-pose Viponel

Je vous montre ici le compte-pose Viponel. Comme je  le connais bien, je le  prends en exemple. Il est vendu chez Photostock à 119,50€ ce jour, pour info. Je cite le prix pour que vous ayez une référence pour un futur achat en occasion, de ce modèle ou d’un autre! Sinon, les autres marques proposent le même système, avec en général, en moins  la possibilité de multiplier ou diviser le temps de pose par 10.

Principe

Le compte-pose n’est ni plus ni moins qu’un interrupteur qui s’interpose entre la prise de courant murale et la prise de l’agrandisseur.  Sur le haut du compte-pose, (photo)  on distingue le fil d’alimentation et à sa gauche la prise femelle, dans laquelle l’agrandisseur vient s’alimenter.

Le cadran

Dans la majorité des appareils, il s’agit d’un bouton rotatif qui permet de sélectionner le temps de pose. Le cadran est gradué et en général, lumineux pour être visible dans la pénombre sans toutefois présenter un risque pour le papier sensible.

Ceci pour les appareils électro-mécaniques. Les appareils électroniques sont, eux équipés de boutons et d’affichages numériques.

compte-pose Hauck

L'usage

La lampe d’un agrandisseur a trois possibilités: elle doit être éteinte, allumée en permanence ou allumée pendant le temps d’exposition choisi.  Le compte-pose, comme celui représenté ci-dessus, possède un large bouton (blanc ici), qui lorsqu’on le soulève allume l’agrandisseur en permanence, jusqu’à ce que l’on ramène le bouton en position intermédiaire. Une simple préssion déclenche le chronomètre et la prise de l’agrandisseur sera alimenté pendant la durée sélectionnée. Simple et efficace.

Compte-pose Viponel

Le Viponel a lui trois bouton, un pour l’éclairage permanent, l’autre pour le chronométrage et enfin un pour l’extinction.

Le petit plus qui fait la différence

Le petit plus c’est ce petit levier que l’on trouve sous les boutons du  Viponel. D’un côté, soit x1, la graduation du cadran est en secondes et en 1/10ème de secondes et de l’autre, x10, par dizaines de secondes…

La différence est là! pas besoin d’en dire plus! Deux cadrans en un: un  de 10 secondes, gradués en dixièmes de secondes et un second  d’une minute gradué en secondes.

Laisser un commentaire

Fermer le menu