Installer son labo photo argentique à la maison

Pour l’amateur désirant se lancer dans le tirage de ses photos, le premier problème qui se pose, c’est où et comment installer son labo photo.
Peu nombreux sont les veinards qui disposent d’une pièce dédiée à leur passion! Le labo que l’on doit démonter après chaque séance reste souvent la seule solution. Mais la précarité de l’installation en a découragé plus d’un, et les sites de vente sur internet regorgent de matériel qui ne s’est guère usé à la tâche!

Un labo dans votre salle de bain!

Installer son labo photo argentiquergentique

Les livres, les revues conseillent l’usage de la salle de bain comme laboratoire photo. Mais cette solution s’est révélée totalement irréaliste au fil des décennies! pourquoi? Vous devez tout d’abord penser à votre sécurité! Si la règlementation est très stricte, c’est parce que dans une salle d’eau, l’électrocution est un risque non négligeable!
Pour pratiquer le tirage photographique avec plaisir et efficacité, votre séance devra durer un certain temps. Vos proches voudront aussi utiliser la salle de bain. Et de préférence lorsque vous serez dedans! Et gare si l’interrupteur se trouve à l’extérieur! De plus, vous vous lasserez très vite d’avoir à monter et démonter à chaque séance. Au final, votre matériel retournera vite dans son rangement et y restera!

Alors où s’installer?

Contrairement à la croyance usuelle, le laboratoire photo ne nécessite pas d’être installé à proximité immédiate d’un point d’eau. Avoir un évier dans son labo est un confort, mais pas une nécessité. On peut très bien mettre ses épreuves dans une cuvette et les laver ailleurs.
La seule chose qui soit impérative, c’est l’obscurité totale et une atmosphère non poussiéreuse!

L’obscurité

La pièce doit tout d’abord être plongée facilement dans le noir le plus total. Volets fermés, vitres occultées, et si cela ne suffit pas, rideaux opaques sur les portes et les fenêtr

La propreté

La poussière et la saleté sont les premières causes de problèmes dans un labo photo. Poussière incrustée ou rayures irrémédiables causées par un grain de sable sur la gélatine du négatif, lors du développement, tirages constellés de points blancs vous gâcheront votre plaisir! Exit donc la cave ou le grenier, à moins que vous n’y entrepreniez de sérieux travaux de rénovation!

Le confort

  • La température: au plus proche de 20°, vous vous trouverez bien et en plus vous n’aurez pas à vous soucier de réchauffer ou refroidir vos produits (oui, oui, en été votre révélateur  sera aussi chaud que l’air ambiant!)
  • L’espace: un minimum d’espace autour de l’agrandisseur et des cuvettes de traitement ne seront pas un luxe.
  • Une installation électrique correcte et des prises électriques en nombre suffisant.
  • Une pièce pouvant être aérée régulièrement
  • et enfin, un endroit où vous ne serez pas dérangé.

Et un petit plus

  • Des espaces de rangements: si vous  avez la possibilité de ranger votre matériel dans la même pièce, en séparant le “sec” et “l’humide”, non seulement, vous pourrez remettre votre labo en fonction sans peine, mais en ne laissant pas tout au milieu, ne condamnerez pas la pièce en dehors de vos séances!

N’oubliez pas enfin, un point d’eau où laver vos films tirages et matériel. Un bac dans la buanderie, un évier, un lavabo etc, n’importe où dans la maison. L’essentiel est qu’il y ait de l’eau chaude.

Dans la maison, on peut trouver plusieurs pièces réunissant ces critères: chambre d’ami inutilisée, buanderie, et aussi votre bureau! un agrandisseur peut très bien y rester monté en permanence, couvert par une housse, il ne sera pas moins esthétique que votre ordinateur. Il suffira de monter un plan de travail sur tréteau pour les cuvettes et de le démonter entre deux séances.

 

Les agrandisseurs

Laisser un commentaire

Fermer le menu